jeudi 13 novembre 2014

TACHES & RESSOURCES DANS LES SUCCES D’UNE EQUIPE

Certaines règles de base permettent d’améliorer considérablement la gestion des équipes et/ou projets : la priorité des taches sur les ressources & le choix des membres de l’équipe.
Identifier les tâches, non les ressources
Lorsque que l’on reçoit une nouvelle mission, la première question devrait être ‘Que dois-je faire que la mission soit exécutée de façon efficiente ?’. Il faut alors immédiatement commencer à découper la mission en taches précises pour ensuite affecter individuellement les tâches aux membres du groupe tout en ayant au préalable défini un système de reporting. Si les tâches sont assez critiques, il faut certes les allouer mais également définir plusieurs passerelles de communication pour développer une plus grande une dynamique de groupe plus flexible.

La seconde étape consiste à analyser si l’exécution des taches nécessite une collaboration étroite entre les équipes. Dans le cas ou les tâches sont interdépendantes, il faut veiller à mettre en place une véritable équipe et un leader du groupe dont le principal rôle sera d’assurer une cohérence de l’ensemble des tâches en rapport avec les objectifs de la mission. Le problème peut consister à identifier un leader dans le groupe. Dans ce rôle précis, la personne recherchée est celle qui comprend les rôles, communique bien, sait ce qui doit être fourni et quand.
Faire un  choix optimal des membres de l’équipe
Beaucoup de projets échouent avant la phase opérationnelle… dans la phase de constitution des équipes de pilotage. En effet, dans la constitution des équipes, il y a souvent une forte tentation à mettre en place une structure qui soit calquée sur la structure de l’organisation existante (on se donne comme obligation d’avoir, par exemple, un représentant de toutes les directions…) plutôt que sur les besoins des tâches à accomplir. Il s’agit plus d’une ‘attitude politique’. En mettant en place une équipe, on doit plutôt se concentrer sur les besoins spécifiques pour accomplir les tâches, les compétences professionnelles, la complémentarité des ressources. Même si les  styles de travail et les relations interpersonnelles sont tout aussi importants.

Même si ‘une ambiance cordiale’ peut être un facilitateur important dans la gestion de la communication, les membres d’une équipe n’ont pas forcément besoin ‘d’être copains’ pour gérer efficacement un projet. L'énergie créatrice et l'innovation sont souvent alimentées par un certain degré de conflit. Il faut s’orienter dans la recherche de personnes ayant des compétences complémentaires, tout en fixant les règles d’une communication ouverte et en matière de comportements et coopération.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire